Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Emanations du sultanat de Constantinople, les conquêtes des « barbaresques », leurs razzias, leurs captures de chrétiens et leurs trafics sont au coeur, durant deux siècles, de l'histoire de la Méditerranée et des rapports entre la chrétienté et l'islam.

Le terme « Barbaresques » est apparu au XVIe siècle pour désigner les corsaires, généralement des officiers du sultan de Constantinople lancés à la conquête du Maghreb et de la Méditerranée occidentale. Les plus célèbres furent les frères Barberousse, fils d'un Sicilien passé à l'islam. Véritables fondateurs de la Régence d'Alger, ils furent durant trente ans la terreur des Espagnols et ravagèrent les côtes de Calabre et de Sicile, et même de Nice. Mais l'histoire des Barbaresques ne se limite pas aux Barberousse. Tout l'intérêt de l'ouvrage de Jacques Heers est justement d'embrasser l'ensemble de l'histoire de la course en Méditerranée avec ce qu'elle implique : les conquêtes ottomanes (notamment l'Egypte), les cités marchandes victimes ou complices, comme Gênes ou Barcelone, les émirs pirates, les razzias et les grands combats dont un des plus célèbres est celui de Lépante, les captures et l'esclavage des chrétiens, ainsi que les transactions de tout ordre auxquelles il donne lieu, les petits et grands trafics, les sociétés, les cultures et les peuples qui s'affrontent ou se mêlent. Deux siècles qui sont au cœur des rapports entre la chrétienté et l'islam. Jacques Heers, professeur émérite à Paris IV-Sorbonne, a notamment publié : La Première Croisade, Négriers en terres d'Islam et Le clan des Médicis.

10 €

Tables des matières

Avant les frères Barberousse

Les Barberousses et les Turcs, d'Alger à Toulon (1516 - 1555)

La vraie victoire de Lépante

L'Afrique des corsaires

Les esclaves

Frayeurs et propagande

Note de lecture

On découvre dans ce livre un épisode sombre de notre diplomatie pendant lequel François Ier, allié du sultan de Constantinople, assurait la logistique des corsaires ottomans. Le 14 octobre 1543, 30 000 hommes envahirent la ville de Toulon pour y passer l'hiver, transformant la cathédrale en mosquée. Le roi demanda à la population d'aller dans leurs familles à la campagne contre dédommagement (qu'ils n'eurent jamais). Les corsaires reprirent la mer en avril 1544... et aussi leur chasse aux esclaves sur les côtes de Provence et d'Italie.

On y découvre aussi, les efforts du pouvoir royal pour minimiser ce scandale qui défraya la chronique partout en Europe. De là est né, le mythe de la belle européenne amoureuse de son sultan bienveillant et libre de ses mouvements dans le harem... alors qu'il s'agissait d'une esclave sexuelle !

Tag(s) : #Bibliographie, #Religion - Islam, #Esclavagisme européen

Partager cet article