Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Génocide Arménien : Les francs maçons étaient à la manoeuvre

Influencé par l’actualité récente, et en particulier les horreurs perpétrées par le pseudo État islamique sur les minorités chrétiennes et yézidies, l’observateur contemporain pourrait être tenté de rapprocher ce massacre vieux d’un siècle de ce qui se passe actuellement.

Les archives diplomatiques de différents pays européens et notamment celles du Vatican montrent qu'il n'en est rien : Ce génocide n'est pas de la responsabilité des musulmans turcs... mais d'un courant turc laïque et franc-maçon, le parti des jeunes turcs.

Fondé le 14 juillet 1889 (Pour le centenaire de la prise de la Bastille), le parti des Jeunes-Turcs avait un rôle dominant dans l'Empire ottoman et notamment dans l'armée du Sultan. Il participa à plusieurs reprises au pouvoir avant la suppression de l'Empire ottoman en 1919.

 Leur devise donnée à l’Empire Ottoman ne fut pas « Allah est grand » mais « Liberté, égalité, fraternité »... « Il n’y avait aucun fanatique musulman parmi les responsables politiques. Les Jeunes-Turcs étaient tout sauf des fondamentalistes.

Ils étaient jeunes, c’étaient des étudiants révolutionnaires qui, pour la plupart, avaient fait leurs études à Paris où ils avaient découvert les idéaux de la franc-maçonnerie et du nationalisme européen.  Beaucoup d’entre eux étaient admis dans les loges maçonniques et, de fait, la loge de Thessalonique est devenu leur quartier général. » Talaat Bey, le ministre de l’Intérieur turc en 1915, l’homme responsable du génocide arménien, était le grand maître du Grand Orient turc.

Il faut voir dans ce courant politique turc dominant un proto-nazisme.

Plus que le fanatisme religieux, c’est un « proto-fascisme » qui aurait été à l’œuvre chez les Jeunes-Turcs où l’unité de la nation ne serait pas réalisée par la pureté de la race, mais par celle de la religion, en l’occurrence l’islam sunnite. « L’islam est instrumentalisé pour des raisons politiques. Il y avait en arrière-fond une idéologie, à savoir que les nations homogènes étaient des nations fortes et qu’il fallait rendre la nation turque homogène. »

Les arméniens étaient donc un obstacle à la création d'une grande turquie homogène et forte.... ce fut le génocide de 1 200 000 de personnes !

 

Génocide Arménien : Les francs maçons étaient à la manoeuvre
Tag(s) : #Islam

Partager cet article