Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

TOP 1 : Comprendre l'instabilité gouvernementale des troisième et quatrième Républiques

Cet article didactique traite de la constitution de la Troisième République et montre pourquoi l'instabilité gouvernementale en fut sa tare. Quelques rares hommes politiques qui militeront pour une république sur le modèle de celui de la Cinquième République y sont présenté.

En obligeant le premier président de la République, le général Mac-Mahon, à se démettre en 1877, le régime de la Troisième République tourne le dos à un régime présidentiel pour aller vers un régime parlementaire.

Les pouvoirs du président de la République sont amoindris alors que le texte de la constitution, très ambigu, auraient pu faire de lui « Un monarque sans l’hérédité » (René Rémond). Avec l’arrivée au pouvoir de Jules Grévy, second président, s’ouvre l’époque du président qui inaugure les chrysanthèmes !

TOP 2 : La traite des esclaves irlandais au XVIIe siècle se double d'un génocide

Pendant les années 1650, plus de 100 000 enfants irlandais de 10 à 14 ans furent pris à leurs parents et conduits comme esclave dans le nouveau Monde. Ce ne fut qu'un volet du vaste plan de déportation de la population irlandaise imaginé par les rois anglais. Arrivés dans les colonies du nouveau Monde, ces nouvelles bêtes de somme furent l'objet d'autres traitements encore plus ignobles de la part des propriétaires d'esclaves anglais dont des essais d'amélioration de la race des esclaves anglais par croisements génétiques.

TOP 3 : Montesquieu importe en occident cette vieille théorie du racisme scientifique qu'est la théorie des climats 

En ressortant cette très vieille théorie raciste qu'est la "Théorie des climats", Montesquieu ouvre la porte à toutes les thèses expliquant le racisme par la science des 19e et 20e siècle. Dans l'Histoire européenne du racisme, l'introduction de cette théorie quasiment inconnue est un élément clé qui sera complété par les écrits des "Philosophes des Lumières".

Malheureusement, ce qui n'est qu'une divagation de pseudo philosophes sera mis en pratique au début de la Troisième République radicale-socialiste pour justifier la colonisation (Voir le discours de Jules Ferry)... et plus tard par le National-socialisme avec ses thèses racistes pour supprimer tous les "Sous-hommes".

Ceux qui refusent la parenté entre les théories racistes nées au siècle des Lumières et le passage à l'acte par le National-socialisme s'aveuglent et font du négationnisme.

TOP 4 : La république de Genève de Calvin : Une dictature religieuse et morale

Courant radical du Protestantisme, le Calvinisme s'est érigé en véritable système politico-religieux qui fit de 1541 (Arrivée au pouvoir de Jean Calvin à Genève) à 1564 (Date de sa mort à Genève) pas moins de 2300 condamnations au bûcher... soit plus que la totalité des condamnations de toute l'Europe toutes périodes confondues !

La Foi de Calvin devient un courant majoritaire en Ecosse et aux Pays-bas, fit main basse sur le Protestantisme français en 1559 pour ensuite déclencher les trois premières Guerres de religions. Chassés d'Ecosse et en compagnie d'un autre courant radical, le Puritanisme anglais, les adeptes de ce courant protestant radical iront fonder les Etats Unis d'Amérique. D'autres venant des Pays-bas iront fonder l'Afrique du sud... et y installeront l'Apartheid.

TOP 5 : Selon l'Humanisme des Lumières, le Peuples est  "Entre l'Homme et la bête"

Le mépris du Peuple, qualifié de Canaille ou populace par l'ensemble des philosophes des "Lumières", est un trait majeur de l'Humanisme des Lumières. On le retrouvera chez l'ensemble de ces penseurs tout au long de leurs écrits, y compris chez Jean-Jacques Rousseau ou chez Voltaire, ce dernier étant qualifié "d'ami du Peuple" par la mythologie républicaine.

TOP 6 : Les Guerres de religions : 40 ans de guerre civile en France

Dans une conjoncture agricole morose, le fait marquant de la seconde moitié du 16e siècle reste les 7 guerres civiles successives qui déchirèrent presque toutes les provinces de France et qu’on nomme les « Guerres de religions ». A l’époque on parlait de « Troubles religieux ».

40 ans de guerres civiles qui ruinèrent la France pour longtemps et ne lui permirent pas de participer à cette fabuleuse aventure que fut la découverte du Nouveau Monde et des nouvelles routes commerciales permettant d'atteindre l'Asie sans passer en territoire musulman.

40 années d'une suite de guerres civiles entre Catholiques et Protestants entrecoupées de traités de paix vites contestés.

TOP 7 : Emile Combe lance en 1902 la discrimination administrative pour délit d'opinion

Cette circulaire liberticide du 20 juin 1902 que nous publions in extenso est le premier épisode de ce qui sera un des plus grands scandales de la République radicale-socialiste : L'Affaire des Fiches.

Cette circulaire montre comment la Gauche se joue de cette grande idée de "LIBERTÉ" inscrite aux frontispices de tous nos monuments publics.

Malheureusement, ces pratiques détestables de "Discrimination administrative pour délit d'opinion" continuerons à être pratiquées discrètement jusqu'en 1945, malgré le scandale des fiches!

TOP 8 : Affaire des Fiches (1901-1905) : Une "tentative de dictature républicaine" orchestrée par la Gauche

Le système des fiches, initié sous Pierre Marie René Waldeck-Rousseau (1846 – 1904), étendu sous le radical Emile Combe (1835 – 1912), était une « tentative de dictature républicaine » comme l’écrira le biographe de ce dernier.

Cette discrimination administrative pour délit d'opinion faite au sein de la fonction publique, de l'enseignement et de l'armée aura des conséquences graves : 184 Généraux médiocres et incapables ayant bénéficié du système des fiches seront limogés par le généralissime Joffre dès les premiers mois de la grande Guerre. il faut dire qu'en deux mois de combat, les allemands étaient arrivés aux portes de Paris!

Le fichage des Français continuera discrètement après ce scandale et refera surface sous le Front populaire avec un certain Bousquet

TOP 9 : 29 avril 1945 : Enfin le vote des femmes malgrè la Gauche et les Francs-maçons

Encore un beau mythe que celui de faire croire que la Droite s'est toujours obstinée à refuser le vote des femmes, par pure mysoginie. Le droit de vote des femmes serait une avancée démocratique imposée par la Gauche au lendemain de la Libération.

L'Histoire est tout autre comme l'explique cet excellent article du site aleteia  

TOP 10 : Les nombreuses affaires politico-financières de la Troisième République radicale et franc-maçonne

Affaire du scandale des décorations (1886 – 1887) ; Affaire de Panama (1889 – 1892) ; Affaire Stavisky (1931 – 1934) ; Affaire des fiches (1901 – 1905) ; Affaire de la banque Oustric (1929 - 1930) ne sont que les exemples les plus marquants de l'affairisme qui toucha le Parti radical et le Parti Radical-socialiste sous la Troisième république.

 

 

 

Partager cette page