Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Bataille de Poitiers de 732 ne clôt pas l'époque où des musulmans étaient installés dans le sud de la France. Il faudra attendre 759 pour qu'ils quittent l'actuel Languedoc-Roussillon et 990 pour qu'ils soient chassés du Massif des Maures et des Alpes provençales. La France n'en aura pas fini avec la Guerre sainte que nous faisaient les musulmans : La chasse aux esclaves commise au large des côtes continua de plus belle et fit des millions d'esclaves en France et en Italie. La conquête de l'Algérie de 1830 aura pour seul objectif de détruire les derniers royaumes barbaresques d'Alger et de Tunis et ainsi mettre fin à la traite des esclaves européens par le Monde arabo-musulman. Quant à la traite des africains, elle ne se fera plus par le Maghreb… mais continuera jusqu’en 1973 avec le sultanat de Zanzibar dans l'Océan indien !

Après la conquête du Royaume Wisigothique d'Espagne en 712, le gouverneur de cette nouvelle province musulmane s'attela à la conquête du dernier morceau de l'ancien royaume wisigothique, la Septimanie (L'ancienne Narbonnaise romaine donnée aux goths et qui forme l'actuel Languedoc-Roussillon).

Après plusieurs tentatives, les armées musulmanes finirent par s'emparer d'un point stratégique, à la fois place forte et port maritime, Narbonne qui va être occupée jusqu'en 792. De là, les musulmans vont partir à la conquête de la Septimanie qu'ils finiront par totalement occuper en 725. Ils en profiteront pour lancer des razzias meurtrières le long de la vallée du Rhône et de la Saône en 725.

En 729, ils saccagent les terres du duc d'Aquitaine ce qui conduira à un traité de paix entre les parties qui sera vite dénoncé en 732 : les musulmans voulaient étendre les terres d'Islam à toute la Gaule. En pourchassant le duc d'Aquitaine en déroute au nord de la Dordogne, les armées musulmanes finiront par être face aux armées franques : Ce sera la Bataille de Poitiers en 732.

La bataille de Poitiers ne met pas fin aux exactions des musulmans en France pour autant. En 734, ils opèrent une nouvelle tentative pour s'emparer de l'Aquitaine. En 736, après avoir conclu une alliance avec certains seigneurs locaux hostiles aux Francs, ils pénètrent en Provence et s'emparent d'Arles, d'Avignon et d'Uzès.

En 737, Charles Martel reprend provisoirement Avignon et la Septimanie. Il faudra attendre 739 pour voir les musulmans chassés de Provence et 759 de Septimanie jusqu'aux Pyrénées, permettant ainsi l'annexion du Roussillon au Royaume Franc. En 792, le sultan de Cordoue fera une dernière tentative pour s'emparer de Narbonne.

Alors que la Provence avait vu de nombreux raids musulmans sur son territoire au cours du IXe siècle, une bande de sarrasins va s'installer durablement vers 889 dans une partie du massif des Maures, le Fraxinet. Profitant d'un port (Peut-être Port-Grimaud) et d'une place forte, elle va recevoir de nombreux renfort de Cordoue qui vont essaimer en de nombreuses bandes autonomes. Ce sera pour la Provence et les Alpes provençales une centaines d'années de désolation et de misère dans les campagnes et les villes.

Après l'enlèvement de l'abbé Mayeul, personnalité politique majeure de son temps, une première tentative de réduire cette colonie musulmane eut lieu en 942. Il faudra attendre la bataille de Tourtour (à l'ouest de Draguignan) en 973, puis 983 qui libère le massif des Maures. L'ensemble des bandes sarrasines présentes en Provence et dans les Alpes ne seront éliminées qu'en 990 grâce à Guillaume "Le libérateur".

 

Lire le dossier

Tag(s) : #Religion - Islam

Partager cet article